rendez-vous à Bruxelles

J’ai commencé à publier dans les commentaires de l’article précédent les réponses de ceux qui ont accepté de se retrouver le 25 août à l’aéroport de Bruxelles. Je sais que tout ça arrive de façon précipitée et improvisée. Si ce n’avait pas été le cas, peut-être que nous n’aurions pas eu la volonté ni le courage d’aller là-bas.
Pour répondre à northern_star, pour ceux qui ne peuvent pas venir, soit parce qu’ils se trouvent trop loin comme John Doe, soit parce qu’ils ne peuvent pas le faire, un compte-rendu de la journée. Je propose que ce soit l’auteur de la compagnie théâtrale de Lausanne qui le fasse.

Un débat s’est installé entrre certains d’entre vous qui ne concernent pas directement notre sujet sur le théâtre en général. Je le publierai dès que je pourrai.

Je vous rappelle le rendez-vous : aéroport international de Bruxelles, point de rencontre, samedi 25 août 14 heures.

Ceux dont l’avion ou le train arriverait plus tard sont priés de me le faire savoir. Il est important que ceux qui peuvent venir m’en informent, Monique Biesebrouk devant réserver les chambres d’hôtel.

10 commentaires pour rendez-vous à Bruxelles

  1. Felsenstin dit :

    L’idée de l’ensemble l’Organon de faire un spectacle de théâtre à partir de ces images tournées par le garçon me paraît singulière, et en général de faire du théâtre avec de la matière virtuelle.

  2. Passionnata dit :

    A propos de l’Organon et de son projet de spectacle : pourquoi toujours montrer des histoires horribles ? Le théâtre, l’art en général doit avoir pour fonction de faire rêver.

  3. Felsenstin dit :

    Non. De penser devant le public. En différé.

  4. Michel Beretti dit :

    Bonjour. Je suis l’auteur de la compagnie théâtrale de l’Organon, je serai donc présent le samedi 25 août à l’aéroport international de Bruxelles en provenance de Genève. D’accord pour tenir le journal de votre enquête.

  5. midnite dit :

    Pourquoi pas penser-jouer en direct ? Dès qu’il y a machine, il y a jeu. On peut imaginer qu’on vit maintenant sur la scène généralisée. Un texte en train de s’écrire, c’est aussi une machine ludique : pousser des internautes à distance à écrire eux-mêmes le spectacle.

  6. Felsenstin dit :

    En léger différé. Pendant, le spectacle s’arrête. Il faut que le théâtre prenne son temps, c’est toujours dans l’après-coup qu’il arrive : le temps d’écrire, le temps du montage, le temps de répéter. Il ne peut être lié par l’actualité.

  7. northern_star dit :

    alors tous co-auteurs du spectacle ?

  8. midnite dit :

    peut-être que l’écriture aujourd’hui est juste l’agencement d’une trame rassemblant l’image, le texte, le son, les avatars qui permettent aux acteurs leur extension hors des limites de la scène.

  9. Felsenstin dit :

    A l’ensemble de l’Organon :
    Jusqu’à aujourd’hui, le théâtre a toujours été fondé sur l’immédiateté du rapport entre l’acteur et le spectateur.
    Si votre spectacle est fondé sur la participation active d’internautes distants à une construction du sens, le théâtre qui a toujours été une assemblée dans un lieu de gens faisant ensemble une expérience collective n’a plus de raison d’être.
    à quoi sert encore le théâtre ?

  10. imageaction dit :

    Image&Action
    Je préfère que cette discussion sur le théâtre qui n’a à voir avec notre enquête que de loin s’arrête là. Si certains souhaitent continuer à débattre de ce sujet, je les mettrai en contact.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :