samedi (Brooklyn, New York)

Ozzie’s, à l’angle de 5th Avenue et de Garfield Place

ozzies4.jpg

ozzies3.jpg

Ozzie’s, à l’angle de 5th Avenue et de Garfield Place (les photos ont été prises par une amie de John Doe, Rachel Anne Levy, que je remercie). Depuis l’intérieur, la table qu’occupe habituellement John Doe donne sur le carrefour. En face, Brooklyn Kitchens & Baths : c’est devant ce magasin que se rassemblent les chiens.

Chez Ozzie’s à 8:30. Margaret me demande : « Vous y croyez, vous, à cette histoire ? » sans savoir que Mauro, qui vient d’aller aux toilettes, vient de me poser la même question.
Elena a renoncé à publier sur ce blog les réactions qui se sont accumulées depuis avant-hier : incrédulité, hypothèses extravagantes, anecdotes personnelles et même protestations parce que personne n’appelle la SPA. Il y a aussi plusieurs personnes qui affirment avoir vu le gamin en plusieurs endroits différents. Je ne suis ici qu’un hôte momentané et je laisse Elena s’en expliquer quand elle le décidera.
A « Felsenstin » qui me demande depuis Freiburg-Brisgau ce que je pense de tout ça, je réponds que j’envoie quotidiennement une scène à la Compagnie de l’Organon qui répète en Suisse, à Vevey, Théâtre L’Oriental, une pièce dont j’ignore, assis à cette table de chez Ozzie’s, à quoi elle pourra bien ressembler.
En fait, vu depuis la table de John Doe, le phénomène – si je puis dire – n’a rien de particulièrement impressionnant. Les chiens ne restent sur place tous ensemble que quelques minutes puis s’en vont ou bien vers le fond de Garfield Place, ou bien par Carroll Street. Les habitants du quartier n’y prêtent d’ailleurs même plus attention, ils font simplement un détour. Les chiens sont parfaitement indifférents aux humains.
Le seul événement remarquable d’aujourd’hui – incroyable comme on peut devenir rapidement blasé, même devant les phénomènes qui sortent de l’ordinaire – est que le bâtard de berger allemand a été remplacé par une bête qui tient plus du loup ou du coyote que du chien, au poil râpé. John Doe a noté comme d’habitude les arrivées des uns et des autres à la seconde près. Les chiens sont partis subitement à la même heure qu’hier, à quelques secondes près.
John Doe les a suivis en vélo, accompagné par Margaret qui a emprunté des rollers. Ils sont revenus peu après 11 heures avec Elena et Morton Garrett qui ont attendu en vain Sullivan Street : les chiens sont arrivés par Wolcott Street.

sullivan-wolcott.jpg

Morton Garrett a interrogé plusieurs employés. Ils ont remarqué le manège des chiens depuis le printemps, sans plus. Le périmètre est vaste. Où vont-ils ? Les employés ont haussé les épaules : ils DISPARAISSENT entre les containers, les docks, les terrains vagues.
Nous en venons presque à douter de leur existence réelle, s’il n’y avait cette odeur qui nous reste dans les narines longtemps après qu’ils ont disparu – et la morsure au mollet de Morton Garrett qui s’est infectée.
MB

2 commentaires pour samedi (Brooklyn, New York)

  1. Diamandis.Kavvadias dit :

    Excusez mon francais. J’ai lu dans votre jour de samedi que vous aviez recu des informations des personnes qui ont vu le jeune homme dans plusieurs endroits. J’avais deja vu le jeune homme et j’avais envoyé un message pour vous le dire. J’ai regarde si mon message etait la et vous ne l’avez pas garde, je comprends. Pourtant j’ai revu le jeune homme hier. Je ne me trompe pas. Je le reconnais parfaitement comme sur la video.

  2. terpiekje dit :

    Elena, rentre tout de suite en Belgique. A. s’est enfui du CHP de Tournai.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :