mardi (Mycènes, Grèce)

Tout au long de ces derniers jours, parfois des nuits, j’ai pris note de ce que disaient Morton Garrett, Mauro, Margaret et Elena, de leurs attitudes devant les choses matérielles, la vie en général. A présent, je fais partie des meubles, ils ne font plus attention au petit carnet de notes noir qui ne me quitte jamais. Tous ces jours, j’ai envoyé à la Compagnie de l’Organon des bouts de scènes, des dialogues, des messages d’internautes arrivés sur ce blog, des cartes, des plans, des photos, des réflexions personnelles. Est-ce que ça fait une pièce de théâtre, pour reprendre le fil de la conversation avec « Felsenstin » de Freiburg-Breisgau ? Peut-être que l’écriture théâtrale, ce sera ça dans l’avenir ? Au théâtre L’Oriental de Vevey, jeudi soir, aura lieu la première de la pièce. C’est Elena et Mauro qui ont trouvé le titre : Elena quand elle a rapporté une phrase du gamin, « j’ai vu son crâne ouvert c’était rouge j’ai frappé jusqu’à ce que je vois dans mes yeux ce que je voyais dans sa tête », Mauro parce qu’il a dit que les yeux des chiens qui se rassemblent devant chez Ozzie’s pleurent du sang. La première de « Du rouge dans les yeux », donc, était prévue depuis longtemps. Je n’y assisterai pas. Après de longs débats, nous avons pris hier soir le vol Olympic Airways 005 pour Athènes Venizelos.
(lundi soir, New York, aéroport JFK)

athenes.jpg

L’évasion du gamin du CHP Les Marronniers de Tournai a plongé Elena, Mauro, Morton Garrett et Margaret dans le désarroi. Seule Margaret semble éprouver de l’inquiétude après le dernier message de terpiekje : « il va retourner contre lui la haine projetée sur l’autre par le matricide, et puis dans un moment de décompensation de la psychose, il se retrouvera face à la réalité et il se suicidera ». Pourquoi ont-ils décidé de faire davantage confiance au message de Diamandis Kavvadias (pseudonyme transparent : Diamandis est le pilotin du roman de Nikos Kavvadias, « Le Quart ») plutôt qu’à celui de Marieke ?
Mauro affiche toujours son scepticisme, que cherche-t-il en poursuivant cette quête en creux ? A l’aéroport d’Athènes Venizelos, la jeune femme supposée nous attendre avec notre voiture de location n’est pas là. Quand elle arrive enfin, j’admire son profil grec. Jusqu’à ce que j’apprenne qu’elle est tchèque… Personne ne semble être réellement ce que l’on croit : j’ai entendu Elena parler polonais dans son portable. Morton Garrett a vu une pancarte « Morton », s’est approché en pensant que son porteur pouvait être envoyé par l’agence de location, erreur, puis il engage avec cet homme une conversation dans une langue slave, du serbo-croate je suppose. Margaret fait la tête. Quand je lui demande si elle n’est pas contente d’être chez elle et d’avoir l’occasion de revoir ses parents, elle me répond sèchement : « je ne suis pas chez moi et je déteste mon pays ». Pourtant au cours de la descente sur Athènes – j’étais assis à côté d’elle alors qu’elle lisait le dernier Harry Potter en anglais – des larmes coulaient sur ses joues tandis qu’elle regardait par le hublot les colonnes de fumée montant du sol.
Par l’isthme de Corinthe, en slalomant entre les incendies, nous gagnons Mycènes où nous avons rendez-vous demain mercredi avec « Diamandis Kavvadias ». La Grèce tout entière n’est qu’un champ de cendres encore chaudes.
(mardi soir, Mycènes, à l’Hôtel La Petite Planète – tenu par la famille Ntasi, hommage au Petit Prince de Saint-Exupéry)
MB

mycenes1.jpg

Le nuage de fumée des incendies s’étend au-dessus de Mycènes, l’air est âcre, on crache noir. Impression de la fin d’un monde.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :